> Plus d'infos sur la résidence P.R.I.S.M

Résidence de Yann Nguema

Artistes
Yann Nguema, artiste multimédia Arnaud Doucet, concepteur lumière et multimédia

Chercheurs
Gilles Le Blevennec, CEA-Léti, laboratoire d’optique
Charles Élie Goujon, CEA-DIP Partenaires du projet
Christophe Pacé, société Crysalis 3D ANIMA LUX

Entre images et phénomènes optiques, Yann Nguema nous livre trois installations artistiques interactives fascinantes et poétiques.

Le projet P.R.I.S.M vient s’inscrire dans la continuité de deux résidences que Yann Nguema a réalisé avec l’Atelier Arts Sciences. La première, il y a 8 ans, une exposition interactive Les mécaniques poétiques. Il s’agissait d’œuvres interactives imaginées pour l’album multimédia Naphtaline du groupe EZ3kiel, notamment présentée au Palais de la Découverte et à l’Exposition Universelle de Shanghai.

La seconde, en 2018, pour laquelle deux œuvres ont été créées et exposées au Maif Social Club à Paris pour l’exposition Attention Intelligences ! sont nées alors Anato-Me et Soleidoscope . Ce travail a établi les bases d’un projet de plus grande envergure : P.R.I.S.M , une exposition de huit œuvres interactives programmées pour 2019-2020. EXPERIMENTA, le Salon sera l’occasion d’en découvrir trois !

La principale thématique sur laquelle repose cette nouvelle exposition est l’utilisation de la matière transparente pour l’associer à la production d’image. Le cristal, le verre, le plexiglas, la résine, l’eau, la glace, la fumée... sont autant de médias propices à venir augmenter, parasiter, filtrer la lisibilité d’une animation interactive. L’idée est d’enrichir la notion d’image par le biais de l’exploitation des phénomènes optiques liés aux matériaux transparents, le tout prenant forme dans un écrin artistique.

SOLEIDOSCOPE
Solo (seul) + eîdos (forme)et skopéô (observer).
Le soleidoscope est un système de visualisation interactif basé sur la réflection. Entre écran et installation lumineuse, il crée l’illusion que l’image
est suspendue dans la matière transparente du cube. Le spectateur est invité à intervenir à l’aide de ses mains sur l’évolution de cette carte neuro-poétique.

ANATO-ME
Anato-Me est une installation interactive. Elle articule diffé- rents types de médias alliant la sculpture, l’imagerie numérique avec une base de données médicales (Bodypart3D).

STRATA
Strata utilise des couches de verre imprimé et gravé pour simuler un hologramme en 3 dimensions. Interactive, un utilisateur peut, à l’aide de ses mains, intervenir sur un scénario lumineux.

Retour sur une journée de recherche au CEA :
"C’est pour sa 3ème résidence à l’atelier Arts-Sciences que Yann Nguema travaille sur le projet P.R.I.S.M, explorant le potentiel artistique des phénomènes optiques sur matériaux transparents. Ce lundi 9 décembre, il a pu tester pour la première fois l’éclairage d’une plaque test pour son dispositif Soleidoscope. Pour cette œuvre, 20 plaques de verres seront gravées et éclairées pour créer un visage 3D avec une narration interactive. Mais en ce lundi, il s’agissait d’explorer avec le scientifique (Gilles Le Blevennec, CEA-LETI) les possibles sur cette première plaque : trouver la bonne puissance d’éclairage, estimer l’espacement parfait entre les LEDS, débusquer la densité de gravure, pour espérer obtenir l’effet 3D attendu lorsque les 20 plaques seront réunies… Des idées ont émergé entre l’artiste et le chercheur au cours de cette journée au CEA : ajouter des plaques opaques sous certains dessins, varier l’effet de gravure pour palier à l’effet de l’éclairage par le bas de la structure…. Ce premier test effectué a permis à l’artiste de visualiser un effet qui n’était pour l’instant que théorique. Il lui faudra ensuite au seul regard de cet essai, arriver à finaliser les 20 plaques à graver sans autre phase de test. « Jusqu’à présent je n’ai vu qu’une modélisation 3D du résultat, on ne peut pas prédire ce que ça va donner tant qu’on n’aura pas l’objet fini entre les mains ». . Et pour que ça fonctionne artistiquement, il lui faudra encore « s’enfermer avec le dispositif » pour trouver la bonne narration et faire ressortir son plus beau regard poétique pour EXPERIMENTA 2020."