> Plus d'infos sur la résidence Expédition scientifique

L’expédition scientifique n+1 pour " changer le monde"

L’Atelier Arts Sciences a joué les Sherpas !

Après quatre jours de résidence à l’Atelier Arts Sciences, du 7 au 10 juin, dans le cadre du projet de recherche sur les imaginaires de l’énergie et des ressources, le groupe n+1 (compagnie Les Ateliers du spectacle) s’est lancée dans une nouvelle expérience inédite : une expédition scientifique dans les montagnes grenobloises pour chercher comment passer à l’action.

Léo, Mickael et Balthazar nous font revivre l’aventure avec leurs trois regards, leur « stylo trois couleurs » disent-ils :

L’expédition scientifique n+1 pour " changer le monde" s’est donnée l’objectif d’explorer les voies qui nous permettraient de remettre en Marche l’action.

13 chercheurs se sont lancés dans l’aventure
13 spécialistes de l’action dans leur domaine
1 mécanicien des fluides
2 neuroscientifiques
1 géographe
1 chercheur de haute montagne
1 dramaturge grec
1 pédagogue de la Marche,
1 coureur d’orientation
1 chercheur en action culturel
1 spécialiste en énergie
et 3 n+1

Une expédition scientifique consiste à explorer un territoire inconnu. Sachant qu’il y a peut-être quelque chose d’inconnu à explorer dans tout territoire. Partant de là, on peut imaginer un "Tour de la Place Victor Hugo en 80 secondes", des "Notes et souvenirs d’un voyage à La Villeneuve", un "Etat du Cours Berriat (2016)", les possibilités sont infinies pour qui bat les sentiers avec un œil neuf.

L’expédition scientifique c’est :
Des gens d’ici, des gens de la montagne, des acteurs culturels ou sociaux, des scientifiques et des philosophes... 

Deux jours de randonnée commune dans un endroit préservé et magnifique, un chemin vigoureux mais praticable, de l’eau qui tombe et de l’eau qui court, de l’ail des ours, quelques points de vue et des histoires des résistants de la dernière guerre. 

L’imaginaire partagé d’un monde dans lequel on n’agit plus, dans lequel on a pu agir, mais plus maintenant. 

Une volonté commune, de reprendre la main sur l’action avec enthousiasme et engagement, et en premier lieu, localement.


Des problèmes qu’on se pose ensemble, comme par exemple, peut-on parler du risque sans en prendre ? 

Trouver les solutions ou chercher la compréhension ? 

Des principes d’action qui vont nous permettre de résoudre ces problèmes.

Un planté de drapeau qui scelle la communauté.
Une minestrone, un poêle à bois, un départ sous l’orage, et de la pâte de fruit.