EXPERIMENTA 2012

Le Salon Arts, Sciences, Design a eu lieu les 12 et 13 octobre 2012 au Parvis des Sciences (MINATEC-Grenoble)

Pour sa deuxième édition, plus de 2200 personnes ont visité EXPERIMENTA au Parvis des Sciences, à MINATEC, dans le cadre de la Fête de la Science en Isère.
Ce salon de rencontre entre arts, sciences et Design, a accueilli pendant trois jours, public et professionnels, autour de propositions au croisement des nouvelles technologies et de la création artistique.
Accompagné par les porteurs de projets présents pendant toute la durée de l’événement, le public a pu découvrir et expérimenter des dispositifs originaux ouverts à diverses utilisations allant du Design au spectacle vivant, du graphisme aux arts plastiques, avec parfois une visée pédagogique.

Des scientifiques du CEA Grenoble, des étudiants de Polytech Grenoble et des entrepreneurs ont présenté leurs travaux en cours autour de maquettes interactives et originales.
Des artistes : danseur, jongleur, graphiste, musicien dont la démarche questionne les technologies et recherches scientifiques et leurs usages ont mis en public leurs expérimentations : La compagnie Adrien M / Claire B, Clémence Gandillot, Michele Tadini, Yann Nguema.
D’autres acteurs à l’interface des arts, des sciences, de la technologie et du Design ont été invités à présenter leurs projets en cours : Erasme, centre multimédia du Rhône, la Cité du Design et l’École Supérieur d’art et de Design de Saint-Etienne, Grame, Centre national de création musicale de Lyon, et l’Atelier Arts Sciences, organisateur de l’événement.

L’équipe de l’Atelier Arts Sciences et les étudiants du Master 2 de Communication Scientifique et Technique de l’ICM ont guidés les visiteurs dans leur découverte du salon.

RETOUR D’EXPÉRIENCES

Les 13 installations proposées :

Hakanaï

- Etape de travail
Adrien M / Claire B et Akiko Kajihara, danseuse

Cette courte forme dansée qui préfigurera à la création du spectacle Hakanaï. Cette courte pièce se tiendra au sein d’une des installations de l’exposition XYZT Les Paysages abstraits. Chorégraphie pour une danseuse qui évolue dans une boîte en tulle et pour des images en mouvement réalisées en direct, cette étape de travail aborde la problématique de l’éphémère. Elle parle aussi de la trace, qui représente l’indice de ce qui n’est plus, le vestige de ce qui a été, l’après de l’évanescence. L’expérience des spectateurs, placés tout autour de la boîte, va au-delà de la sensation visuelle d’une réalité augmentée. C’est une aventure sensible où différents plans entrent en résonnance : les images, les émotions, la technologie, le mouvement.

Conception Claire Bardainne, Adrien Mondot - Création sonore Christophe Sartori - Régie et dispositif informatique Loïs Drouglazet - Danseuse Akiko Kajihara

12 et 13 oct à 17h sur réservation auprès de l’Hexagone au 04 76 90 00 45.
Découvrir le travail en cours sous forme de labos les Ve 12 oct entre 12h-14h et le Sa 13 oct entre 10h-12h et 14h-16h - Entrée libre.

RETOUR SUR IMAGES

La Terza Luce

- Phase 1 - Tests de perception

Michele Tadini, compositeur et enseignant de composition et informatique au Conservatoire National Supérieur de Musique et de Danse de Lyon, Angelo Guiga, technicien chercheur CEA Leti

Lauréats du prix A.R.T.S. 2011 de l’Atelier Arts Sciences, Michele Tadini, compositeur italien, professeur de composition en informatique musicale au Conservatoire national supérieur de musique et danse de Lyon et Angelo Guiga du CEA Leti souhaitent tester leur recherche en public pour alimenter la création d’un concert dont la première sera présentée pendant les Rencontres-i, Biennale Arts-Sciences 2013.
Plusieurs tests ont élaborés sur la mise en relation des phénomènes lumineux et du son. Traiter la partie lumineuse comme si c’était une portée de composition. Ces tests se sont faits à partir de séquences rythmiques, d’une complexité croissante, où différentes relations possibles de synchronisation et de développement ont été expérimentées.
La durée des tests est de 15 mn environ avec la possibilité de les refaire une seconde fois afin de déterminer si un apprentissage peut améliorer la perception.

La lumière devient son / Le son devient lumière

Deux axes de recherche :
→ Recherche d’un vocabulaire, d’une grammaire des synesthésies possibles, d’un
“manuel de contrepoint“. Comment et jusqu’à quel point peut-on croiser les principes du contrepoint musical ? Avec quelle liberté ?
→ Recherche des effets de “battements lumineux“ tels qu’ils se trouvent dans le son, avec les vibrations lumineuses et les fréquences de la pulsation stroboscopique. Un “flanger“ lumineux, cela existe t-il ?

La Terza Luce peut être ouvrir la perception sur des nouvelles dimensions d’écoute et de vision, où la lumière devient son et où le son devient lumière. Un nouvel état où les yeux créent leurs illusions sonores et où les oreilles vibrent au scintillement de la lumière !
Le public est invité à rendre compte de sa perception concernant les différents principes compositionnels appliqués à la relation entre son et lumière.

Chercheurs associés : Gilles Le Blevennec (CEA Liten), Philippe Grosse (CEA Leti), Dominique David (CEA Leti), Michel Dojat (GIN), Fabrice Forest (UPMF)

RETOUR SUR IMAGES

Degrés de lumière

d’après une idée originale de Castagna & Ravelli
Cette installation sonore et visuelle en deux parties est directement issue d’un travail de collaboration entre deux artistes lumière, Paolo Castagna et Gianni Ravelli, et des chercheurs du CEA. Elle met en relation la lumière et la musique dans un mouvement perpétuel allant du passé au présent.

2.700 Degrés Kelvin - la lumière d’hier

Au centre d’une salle sombre, une ampoule à filament de tungstène, suspendue au plafond. L’inflammation du filament se produit très lentement, en même temps que l’ouverture “crescendo” de Lohengrin de Wagner. C’est la naissance de la lumière, le passage de l’obscurité au jour. Le public est assis tout autour de ce noyau de lumière. Au fur et à mesure que la lumière emplit la pièce, les spectateurs sont révélés les uns aux autres. Puis la lumière baisse à nouveau. C’est le crépuscule, le retour final à l’esprit méditatif du commencement.

Musique Richard Wagner

Le Chromatophore
La lumière d’aujourd’hui

Au fond d’une salle sombre, un panneau suspendu qui comprend la combinaison dynamique d’une centaine de LEDs, reproduit toutes les nuances des couleurs selon le fameux diagramme de chromaticité (représentation mathématique des couleurs depuis 1931). Les rouges, les jaunes, les bleus et toutes les autres couleurs se fondent au centre du panneau pour créer une lumière blanche, symbole de l’infini qui nous attire et nous absorbe de façon presque divine. C’est la métaphore d’une annulation dans le tout. Le mouvement des couleurs est repris et amplifié par la musique, composée par Michele Tadini. Le spectateur se trouve ainsi immergé au centre d’un système de résonnances sonores et lumineuses.

Création du chromatophore d’après une idée originale de Castagna & Ravelli - Gilles Le Blevennec (CEA Liten) - L’Atelier Arts-Sciences - Réalisation et montage des effets lumineux Angelo Guiga (CEA Leti)

Degrés de lumière de Castagna & Ravelli
- 2700 Degrés Kelvin, musique Richard Wagner
- Le Chromatophore, création musicale Michele Tadini
Création dans le cadre des Rencontres-i Biennale Arts Sciences du 29 septembre au 9 octobre 2011, La Bastille, Grenoble. Production Atelier Arts Sciences

RETOUR SUR IMAGES

Surfaces interactives multimédia 3DISORG

Start-up essaimée du CEA Grenoble développant une technologie transformant les surfaces de plastique, verre et papier en surfaces intelligentes et interactives.
Imaginez des affiches capables de détecter des mouvements de personnes et de mains, de s’animer avec des effets lumineux et sonores et d’interagir avec du contenu multimédia.
Imaginez encore des tablettes capables d’interagir en 3 dimensions et sans contact pour des usages innovants et spectaculaires (le Magic Pad).

Laurent Jamet - ISORG

Des technologies OLEDs pour les usages de demain


Des chercheurs du CEA Leti exposent de nouveaux types d’objets à base de LEDs organiques. Ces LEDs sont issues de la technologie OLEDs, composant permettant de produire de la lumière. Ils montreront notamment au public un microdisplay OLED, mini écran pouvant être intégré dans des objets nomades (lunettes vidéo, viseurs d’appareils photo...) et un nouveau mode d’éclairage grâce à une diode électroluminescente en OLED blanche. Ouvrez grand les yeux !

François Templier, Emilie Viasnoff CEA Leti

Ballon sonore et lumineux

Ce ballon scénique d’un mètre de diamètre joue des séquences sonores et lumineuses en fonction de sa position dans l’espace. L’électronique de contrôle embarquée est placée à l’intérieur d’un cylindre opaque sur lequel sont positionnés des rubans à LEDs. Le ballon transmet des données à une base reliée elle-même à un ordinateur qui lance les séquences sonores associées aux mouvements du ballon.

Angelo Guiga - CEA Leti / IO / SPICE

Digitale coffee table

Cette table de salon originale est tactile et multitouch ! Elle peut servir de table basse classique, mais on peut aussi la combiner à une interaction multi-utilisateurs avec du contenu logiciel et multimédia (photos, vidéos, cartographie, jeux, applications Windows 8, Internet, etc.). Installez-vous !

Renaud Collin, Christophe Havard, Xavier Hess - DIGITALE - Interactive table & software

Acrylic digital painting

MATT B, artiste plasticien émergeant, réalise plusieurs performances en direct, qui mixent matériaux traditionnels (peinture à l’eau, pinceaux, éponge) et une technologie digitale innovante développée au sein du CEA-Leti. En résulteront des œuvres hybrides, aux frontières de la matière et du numérique, interrogeant ainsi le statut d’œuvre originale.

Timothée Jobert CEA Leti

RETOUR SUR IMAGES

Le Webnapperon

Connecter les ainés aux réseaux sociauxImaginez un réseau social hyperlocal dont les principaux contributeurs seraient votre grand-mère, ses voisines ou le gardien de l’immeuble... Le webnapperon permet grâce à des capteurs RFID d’associer à un objet manipulable par une personne un contenu unique, diffusé en fonction de ses besoins. Venez nous aider à imaginer les nouveaux usages solidaires de l’internet des objets et des tablettes tactiles !Un atelier de codesign conçu par le centre expérimental multimédia Erasme, en lien avec le projet européen Host piloté par l’Opac du Rhône.
Christophe Monnet - Centre Erasme

Divan

Profitez du confort du DIVAN (Dispositif d’interaction et de visualisation audio numérique) pour découvrir les nouvelles formes d’interactions au cœur de la création artistique contemporaine : objets interactifs, captation du geste et du mouvement, partitions musicales interactives avec le logiciel INSCORE, synthèse et traitement des sons avec FAUST, son en réseau avec les logiciels JACK et NETJACK, tous développés à GRAME.

GRAME, centre national de création musicale de Lyon, fait partie du projet de montage du Fonds de dotation pour la recherche et la création au croisement des Arts, des Sciences et du Design.James Giroudon - GRAME

Le Babyfoot 2.0 !

Les jeux d’aujourd’hui sont de plus en plus individualistes et, lorsqu’ils sont multi- joueurs, le sont généralement via le réseau Internet. Le Baby-foot 2.0 est une version actualisée de ce célèbre jeu de bar. Gardant l’aspect multi-joueurs « physique et simultané » de l’ancienne version, le Baby-foot 2.0 replace la mécanique du jeu au sein du contexte vidéoludique et tente ainsi de multiplier les situations de confrontations amicales.
Les étudiants de l’École de Design de St Etienne présenteront d’autres projets en cours. L’ESADSE fait partie de la Cité du Design. La Cité du Design fait partie du projet de montage du Fonds de dotation pour la recherche et la création au croisement des Arts, des Sciences et du Design.

ESADSE / Random Lab / Cité du Design - David-Olivier Lartigaud La Cité du Design

Oscar personnage numérique

Roland Auzet et Olivier Pasquet présenteront le projet Aucun homme n’est un île de Fabrice Melquiot. Face à face entre un comédien et un personnage de réalité virtuelle, ce spectacle est un travail d’écriture dramatique et de théâtre musical pour le jeune public, avec un questionnement sur les technologies bien ancrées dans le quotidien de notre société. Ils feront état des avancées d’écriture du projet et des développements en cours sur l’aspect technologique et seront en mesure de présenter les premiers résultats.

Roland Auzet, compositeur, metteur en scène et directeur du Théâtre de la Renaissance, Oullins, Olivier Pasquet, musicien électronique, chercheur à l’IRCAM

Le Parvis des sciences
Événement de la Fête de la science 2012 dont EXPERIMENTA est l’invité. Seront proposées au public des démonstrations pédagogiques autour de prototypes élaborés dans les laboratoires ou de maquettes réalisées par des étudiants. Le projet Parvis des Sciences est organisé par MINATEC avec le concours de l’Atelier Arts-Sciences / CEA-Leti / CIME Nanotech / Grenoble INP Phelma / IMEP/ INAC / LMGP/ LTM.