> Plus d'infos sur la résidence Bivouacs

Bivouacs

Balthazar Daninos, Mickael Chouquet et Léo Laroche de la compagnie les Ateliers du spectacle sont en résidence à l’Atelier Arts-Sciences en 2013. Après une phase de teste en 2012, la compagnie organise organise trois Bivouacs en 2013. Ils se dérouleront dans trois centres de recherche différents de l’agglomération grenobloise. Dans chacune de ces structures, ils vont partir explorer la niassance des idées. Pour cela, ils ont créé le protocole CCMDLT : Comment ça marche dans la tête ? Ce collectif théâtral désire nourrir sa création à partir d’une exploration du cerveau des chercheurs : une plongée dans l’imaginaire !
3 Bivouacs mathématiques auront lieu sur 2012 / 2013 au sein de Grenoble institut des neurosciences à La Tronche, de GIPSA-Lab à Saint Martin d’Hères et du CEA Grenoble.

Artistes

Balthazar Daninos, Mickaël Chouquet, Cécile Coustillac, Léo Larroche (Cie Les Ateliers du spectacle)

Chercheurs associés

Dominique David (CEA-Leti), Amal Chabli (CEA-Leti), Antoine Depaulis (GIN), Jean-Luc Schwartz (Gipsa-lab), Hélène Loevenbruck (Gipsa-lab), Julien Bastin (GIN), Marie-Jo Moutin (GIN), Michel Dojat (GIN) sont les principaux chercheurs qui participent à l’ensemble du projet. De nombreux autres scientifiques sont invités à participer à une séance de travail d’une journée dans chacun des lieux où la compagnie installe son campement.


La compagnie Les Ateliers du spectacle est accueillie à l’Atelier Arts-Sciences en 2013 pour une résidence autour de leur projet CCMDLT, protocole de recherche sur la naissance des idées pour comprendre Comment ça marche dans la tête des chercheurs. Ils installeront leurs bivouacs pendant une semaine au sein de Grenoble Institut des Neurosciences (GIN) à La Tronche et de GIPSA-Lab à Saint-Martin-d’Hères et du CEA Grenoble afin d’expérimenter leur protocole poétique avec les chercheurs et de plonger dans leurs imaginaires. Un groupe de chercheurs sera pleinement associé à l’évolution du protocole.
Cette résidence aboutira en 2013 à une création dans le cadre des Rencontres-i, Biennale Arts-Sciences 2013.

MICKAËL CHOUQUET

Il obtient une licence puis une maîtrise en Arts du Spectacle à Paris III puis Paris VIII. Il travaille le mouvement et la danse au Théâtre du Mouvement, auprès de Patricia Kuypers en danse Contact-Improvisation et pratique régulièrement le Taï-chi-chuan puis les méthodes Feldenkraïs et Grinberg. Il travaille le chant avec Jean-Philippe Guibert de 2000 à 2003 et Chantal Santon. En 2004 il suit un long stage avec Mérédith Monk qui marquera profondément sa pratique vocale. En 2007, il suit l’enseignement des méthodes du professeur Tomatis au centre Audio-Vocal.

Il a travaillé avec les compagnies suivantes :

- Sans Titre (2002), il co-écrit et met en scène Sinon, je dors bien, création de théâtre musical à partir de textes autobiographiques ; Allégro théâtre (2000-03), acteur pour Angelus Novus (Théâtre de la Cité Internationale en juin 2002), et Image trouée, mis en scène par Francisco Moura ; Bro=Blo (2003), acteur pour De quoi avez-vous peur ? création à Halle en Allemagne ; Choeur en Scène (2003-08), dirigé par Emmanuèle Dubost, dont il suit le travail comme chanteur-comédien d’abord, puis en tant que metteur-en-scène pour Plutôt les Yeux du Firmament ; Les Ateliers du Spectacle- (2003-08) acteur pour Prolixe, Promenade de tête Perdue, (créations en France et au Portugal puis tournée en Allemagne, Suisse, Espagne et Portugal) et Hiéronimo de G. Aperghis (2008), mis en scène par Jean-Pierre Larroche. Le t de n+1 (2008-2009) ; L’Arcal - (2007-08) chanteur-comédien pour l’opéra de Thierry Pécou Les Sacrifiées, mis en scène par Christian Gangneron.

Il intervient régulièrement en tant que formateur auprès de scolaires et d’amateurs.

CÉCILE COUSTILLAC

Elle se forme comme comédienne aux Ateliers du Sapajou puis à l’école du Théâtre national de Strasbourg (1999-2002). Elle joue ensuite sous la direction de Arnaud Meunier, Yann-Joël Collin, Elsa Hourcade et Benjamin Dupas, Hubert Colas, Sylvain Maurice, Stéphane Braunschweig (dans le cadre de la troupe permanente du TNS), Kheiredine Lardjam, Jehanne Carillon, Oriza Hirata, Amir Reza Koohestani, Jean-Pierre Baro, Stéphanie Loïk, Michaël Thalheimer... En 2007, elle obtient le prix de la révélation théâtrale de l’année par le Syndicat de la critique, pour son interprétation dans Vêtir ceux qui sont nus de Pirandello et Les trois sœurs de Tchekhov, mis en scène par Stéphane Braunschweig. Elle a également co-mis-en-scène Le Bain & L’Apprentissage d’après Jean-Luc Lagarce avec Daniela Labbe Cabrera. Elle fait partie du collectif Passages avec lequel elle crée des cabarets pour les places de villages chaque année en Auvergne. Au cinéma, elle a tourné dans plusieurs court-métrages : En suspension de Fanny Dal Magro, Smoking et Trompette de Raphaël Potier et Le livre des rêves d’Emmanuel Rouglan et dans le long-métrage L’Absence de Cyril de Gaspéris.

BALTHAZAR DANINOS

Assistant à la mise en scène
- de Jean-Pierre Larroche avec la compagnie Les Ateliers du spectacles depuis 2001 sur les spectacles A distances, Prolixe et Promenade de tête perdue.
- De Richard Dubelski avec la compagnie Corps à Sons sur le Spectacle Les Dix Paroles d’après M.A.Ouaknin
- De Thierry Roisin avec la compagnie Beaux Quartiers sur le spectacle Dialogues têtus d’après G.Léopardi

Comédien
Il a joué dans : Le Facteur de Néruda d’A.Skarmeta mise en scène de J.C. Niéto théâtre du Gyptis (2005), Le Montreur d’A. Chédid mise en scène d’A.Batis théâtre du Colombier (2005) ; L’étudiant Roux de Julien Green mise en scène de J.C Penchenat. Tournée en Corse et au théâtre du Fil de l’eau (2004) ; Robero Zucco de B.M. Koltès mise en scène d’A.Batis théâtre du Fil de l’eau(2003) ; Un chant de Noël de C.Dickens mise en scène C. Pélopidas au théâtre du jeu de Paume (2002) ; Le Songe d’une nuit d’été de W.Shakespeare avec la troupe de L’ENS Lyon (1999) ; La résistible ascension d’Arturo Ui de B. Brecht mise en scène de F.Reverdy théâtre AntoineVitez (1998)

LÉO LARROCHE

Il a écrit les textes des spectacles Prolixe et Promenadede tête perdue ainsi que l’ouverture de Bafouilles, il fait partie du groupe n+1.